« Accepter que la vie vous aime » : le jeu du miroir de Louise Hay et Robert Holden

Le jeu du miroir est un exercice proposé par Louise Hay et Robert Holden dans leur livre La vie vous aime.
« N’oublie jamais que la vie t’aime et que la vie veut le meilleur pour toi » est l’axe développé par ce livre : retrouver en quoi nous sommes, fondamentalement, en tant qu’êtres humains, aimables, et à quel point nous sommes aimés par la vie.
J’ai trouvé cet « exercice spirituel », le 1er d’une série de 7 destinés à « aimer votre vie » tellement puissant, fondateur, et intense que j’ai souhaité vous le partager.

Je vous conseille vraiment de mettre en pratique cet exercice qui est le premier pas, la base du parcours de libération proposé par ce livre.
Prenez le temps. Faites-le vraiment. C’est mon conseil.

 

Déroulement

L’exercice proposé par Louise Hay et Robert Holden fonctionne de la façon suivante :

Commencez par vous installer confortablement, en face d’un miroir.
Regardez le miroir et respirez profondément. Dites alors « la vie t’aime » ou « la vie m’aime ».
Répétez ainsi la phrase 10 fois et notez vos réactions, ce qui se passe en vous, à chaque fois.
Il est très important de prendre le temps de bien respirer.
Il est conseillé d’être attentif à tout ce qui émerge : les sensations, messages du corps, les ressentis, messages du cœur, et les pensées, messages du mental…
Idéalement, notez-les.
Sans jugement : tout est ok, ce ne sont que des endroits de vous qui trouvent ainsi l’occasion de s’exprimer et être enfin entendus !
Les noter vous permettra de pouvoir vous rendre compte par la suite de votre évolution, vos progrès.
Il est important de respecter la consigne et s’en tenir à la phrase « La vie m’aime », sans ajout d’aucune sorte (du genre « parce que … où quand …). Il s’agit de se relier à la notion inconditionnelle de l’amour que vous êtes censés recevoir et ressentir de la vie ….

Poursuivez ensuite, en procédant de même, avec l’affirmation :
« Aujourd’hui, je veux accepter que la vie m’aime. »
Pensez à respirer, à prendre le temps d’observer et de noter de nouveau ce que cela génère en vous.

Quelles sont vos croyances à ce sujet ?
Pensez-vous que la vie vous aime ?
Etes-vous prêts à ressentir l’amour de la vie pour vous ?
A accepter de recevoir ce que l’amour de la vie veut vous donner ?

Essayez vraiment, assis ou debout devant votre miroir de prononcer ces mots « la vie m’aime », puis « je veux accepter que la vie m’aime » et écoutez ce qui vient en vous.
Est-ce facile ? Fluide ? Evident ?
Entendez-vous un « non » intérieur puissant ?
… non, pas avec tout ce que j’ai vécu …
… pas avec toutes ces difficultés, ces drames …

Pensez à respirer à chaque fois que vous reprononcez ces phrases.

Dans leur livre, Louise Hay et Robert Holden conseillent de faire cet exercice comme un jeu, pour y intégrer plus de légèreté.
Ils recommandent par ailleurs de le faire sept jours de suite, pour qu’il soit réellement efficace : vous devriez observer qu’il est de plus en plus simple et “acceptable” d’entendre que la vie vous aime …

 

Mon expérience du jeu du miroir : un pas plus loin

Quand j’ai expérimenté le jeu du miroir (… je teste toujours, avant de recommander quoi que ce soit…), j’ai été stupéfaite par les résistances qui se sont exprimées.

En formulant l’affirmation « la vie m’aime » face au miroir, je croyais personnellement faire un exercice simple à la réponse évidente…
Certes, j’ai entendu : « oui, bien sûr, c’est totalement vrai : je vis une vie merveilleuse, magique, que j’ai choisie ; je suis aidée et soutenue par la vie ; j’en ressens l’émerveillement au quotidien » …
Oui, j’ai ressenti la gratitude pour ma vie et entendu cela, mais pas seulement …

Au-delà de la vision proposée par les auteurs, je sens que cette phrase va plus loin.
Elle réactive des mémoires plus anciennes.
Au-delà des imprégnations de notre enfance, des jugements intégrés, cette phrase nous confronte à la confiance profonde en la vie, que nous avons, ou pas.

J’ai donc aussi entendu une autre voix.
Qui est remontée, d’un endroit profond, qui cherchait à ne pas trop se montrer.
Qui a profité de l’occasion qui lui était donnée, de pouvoir se faire entendre…
Une voix désespérée, qui ne croit plus en rien. Une voix qui a perdu l’espoir et ne perçoit de la vie qu’une source de souffrance, une vie qui se croit abandonnée par le divin.
Nous sommes imprégnés de mémoires…
Mémoires de notre enfance, notre adolescence, et notre vie d’adultes pas toujours facile…
Mais également : mémoires de nos ancêtres. Mémoires d’expériences de vies passées. Mémoires de l’inconscient collectif empli de souffrances.
… Il est temps de les voir pour s’en libérer.

De mon point de vue, l’origine du « je ne suis pas aimable / je ne suis pas aimé par la vie » prend certes ses racines dans l’enfance (le point de vue du livre), mais il me semble que certains des ressentis sont également reliés à plus profond, plus ancien.

Un endroit profondément enfoui en moi s’est réveillé, qui pense que le monde lui en veut ! Je ne m’y attendais pas…

Je me suis ainsi retrouvée plongée, reliée à certaines de ces mémoires. La sensation d’être « abandonné.e. de Dieu » …
Je sais que je vais alors beaucoup plus loin que ce qui nous est proposé dans le livre…
Je ne m’attarderais pas plus ici sur les ressentis qui sont apparus, mais ils n’appartenaient pas à mon expérience de vie présente (même si certains moments de ma vie actuelle ont pu les faire ressurgir) …
… La sensation confuse d’être une mère au fin fond du désespoir parce que ses enfants sont morts de famine. L’impression d’être perdue, trahie, en d’autres temps, d’autres circonstances …
Provenant d’expériences de vie passées ? de connexion à des douleurs de l’inconscient collectif ? vaste sujet … j’ai mes réponses, mais ne les imposerais pas.

Belle leçon d’humilité : le chemin emprunte parfois des détours inattendus.
Merci à ces auteurs de m’avoir permis de contacter cette « part d’ombre » dans les tréfonds de mon inconscient.
Et d’assumer que persistait à un endroit, la croyance que j’étais, d’une certaine façon, victime. Victime de la vie, alors que je ressens au quotidien l’opposé…

Et c’est ainsi qu’on peut aussi accepter que nous sommes porteurs de « tout ».
D’un ressenti d’être béni par la vie, comme du contraire.
Le voir, permet de libérer ces perceptions et pouvoir renouer pleinement avec la sensation d’être aimé par la vie.

M’autoriser à reconnaître cet endroit m’a permis paradoxalement de retrouver toutes les situations où la vie m’aime. Vraiment.
Où je me sens guidée, protégée, accompagnée. Aimée par la Vie.

A cette assertion proposée par Louise Hay et Rober Hayden, je rajoute celle-ci :
« Et la vie prend soin de moi ». Même si je ne le perçois pas sur le moment, je garde la confiance que la vie m’aime et prend soin de moi.

 

Je vous conseille ainsi de « jouer le jeu », de faire l’exercice, 7 jours de suite.

De vous laisser traverser par toutes les sensations, émotions et pensées qui s’invitent alors.
Laisser émerger tout ce qui vient, en le regardant avec amour et acceptation, comme quelque chose qui existait en soi, dont on n’avait pas conscience, libère et soulage.
Et permet de retrouver ensuite tous les domaines, toutes les occasions, où la vie vous a montré et vous montre qu’elle vous aime.
Tous les moments où vous vous êtes senti protégé. Accompagné. Soutenu. Même dans les heures les plus sombres.
C’est une excellente façon de se relier à la gratitude.
En toutes circonstances.

Et si vous traversez une phase de votre vie où vous continuez à douter que la vie vous aime, je vous partage une jolie citation trouvée sur le net, d’un auteur inconnu :
« Ne laisse jamais une mauvaise période te faire croire que tu as une mauvaise vie. »
… « Ca ne dure pas … » et « La vie n’est pas un long fleuve tranquille » sont certains des articles qui peuvent également vous soutenir le cas échéant.

Au-delà des 7 jours recommandés par les auteurs, je vous conseille de pratiquer ce jeu jusqu’à ce que vous puissiez ressentir une sensation d’expansion au niveau du cœur en prononçant ces phrases.
C’est alors le signe d’une grande libération intérieure, et une ouverture vers beaucoup plus de joie dans votre vie.

Je vous serais reconnaissante pour vos témoignages et vos partages, après avoir expérimenter ce jeu…
Et de nouveau, je remercie Louise Hay et Robert Holden de l’avoir créé. 😉

 

Crédit photo : Mariana Blue – Pexels

Partage :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Vous pourriez aussi aimer
Partage et Discussion
Young woman enjoying the nature

Rejoignez notre groupe Facebook
pour partager et se retrouver :
cliquer ici

Recevez en cadeau le guide de bienvenue :

2 STRATÉGIES et 7 HABITUDES pour prendre SOIN de SOI

Qui vous permet de :
Merci de me transmettre votre meilleure adresse mail :

4 réponses

  1. Par la profondeur de ton expérience, on sent effectivement la puissance de cet exercice. Se rappeler consciemment que la vie nous aime me semble être une façon active d’entretenir la foi. Celle-là même qui peut nous faire tout traverser parce qu’on sait qu’après chaque pire il y a un meilleur.
    Merci beaucoup pour ce très bel article empreint de la sincérité de ton partage. Tu m’as donné envie de découvrir les autres exercices du livre.

  2. Merci Pascale pour cet article et ce touchant témoignage qui révèle la puissance et la portée de cet exercice. Je l’ai déjà rencontré sans vraiment le mettre en pratique mais tu m’as motivée ! Je vais essayer de m’y atteler cette semaine et reviendrai témoigner de mon expérience !

  3. Merci pour ce partage magnifique comme toujours. J’adore ton blog. J’ai vraiment envie de te rencontrer. Je connais les travaux de Louise Hay. Mais je connaissais pas cet exercice-ci. Bien que je retrouve sa plume.
    Je te propose de nous échanger nos mails sur le groupe BP. Pour discuter davantage.
    Merci pour ta grande Sagesse. Gratitude

  4. Bonjour,
    J’ai prit quelques jours avant de lire ton article, car je voulais avoir la tête libre pour me concentrer sur l’exercice.
    Je trouve ça super que tu nous partage aussi ton expérience personnelle.
    Expérience qui me parait vraiment bien à essayer et qui semble déroutante aux premiers abords.
    Je vais m’y coller dès aujourd’hui pour voir mes propres réactions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Aimer sa vie. All Rights Reserved.
Recevez en cadeau le guide de bienvenue :

2 STRATÉGIES et 7 HABITUDES pour prendre SOIN de SOI

Qui vous permet de :
Merci de me transmettre votre meilleure adresse mail :